Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tempête du désert

Hélène, venue tout droit du Sénégal via le Cap-Vert, a secoué les Açores dans la nuit de samedi à dimanche. Contrairement à toute attente, elle n'a pas donné de pluie mais un regain de chaleur et un océan… de sable, arraché aux plages par des vents à 40 nœuds. Heureusement, Le Ruzé était bien saucissonné sur son terre-plein. Il est resté bien sagement amarré avec ses copains.

Ruzé Saucisson2.JPG

Le malheur des uns.JPG

Le vent se lève, pour le plus grand bonheur des kit-surfeurs.

Praia before Hélène.JPG

Dans la marina, les employés du port amarrent les bateaux aux ducs d'Albe pour prévenir les dérapages incontrôlés.

Amarrage Pieu.JPG

A terre, Le Ruzé, lui, est fixé sur des blocs de béton, y compris sur le rond-point qui jouxte le terre-plein.

Ruzé Saucisson1.JPGAmarrage rond-point.JPGRuzé Rond-Point3.JPG

Le ciel s'obscurcit… Dans la nuit, nos voisins de ponton enregistreront des rafales à 47 nœuds !

Avant la tempête 1.JPGCoucher de soleil before Hélène.JPG

Bilan de la tempête : de l'air chaud qui sent la crotte de chameau et une mer de sable !

Après la tempête.JPG

 

Écrire un commentaire

Optionnel