Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Petite musique de nuit

La soirée du 1er décembre a été copieuse au mouillage à Ste-Anne : d’abord, on a eu droit à un orage de belle ampleur, tout juste le temps de regagner Le Ruzé sous l’averse, puis festival d’éclairs et roulements de tambour… Obligés d’allumer les feux de mouillage avant 17h ! Puis, après ce déchaînement des éléments, le grand calme heureusement troué par un trio de jazz qui profitait du clair de lune revenu pour jouer de la trompette bouchée, du cor et du banjo sur le trampoline d’un catamaran tout proche. Un délice pour nos esgourdes abonnées habituellement le vendredi soir aux braillements du karaoké des bars de bord de mer… Soudain, à nouveau, coup de tonnerre ! Non, c’est un feu d’artifice, sans doute tiré sur la plage du Club Med… Oh la belle rouge !

Feu d'artifice bis.JPG

Ruzé Pizza Boat.JPG

 

 

 

 

 

 

Reprise du jazz au clair de lune… puis bruit de chaîne : c’est le bateau-pizza qui mouille juste derrière Le Ruzé. On commence à sentir les odeurs de margaritas, mais pour nous, ce soir, c’est lentilles (et saucisses de Toulouse, hommage à Sabrina et François), comme chaque premier du mois… On applaudit chaleureusement le trio de jazzmen, avant que les airs de banjo ne soient couverts par les braillements de Madame Michu qui entame « Casser la voix » avec au moins cinq ti-punchs dans le nez (à en juger par la qualité de son interprétation) et les reprises zouk-biguine de « Aline » et de « Je ne regrette rien ». Le week-end ne fait que commencer…

Cata Pizza mouillage.JPG

Écrire un commentaire

Optionnel